L’auteure

DSC_0669

Je m’appelle Isabelle Filin-Corrent. Je suis Monitrice-Educatrice, membre du conseil de rédaction du magazine Lien social, et animatrice bénévole chez Activ’Action.

Bercée au sein de l’éducation populaire, je suis devenue très jeune animatrice auprès d’enfants. Depuis,  l’accompagnement des enfants en difficultés et des familles est devenu un fil conducteur dans ma vie.

J’ai porté différentes casquettes, toutes plus enrichissantes les unes que les autres : animatrice chez les  Éclaireurs de France, baby-sitter, animatrice théâtre et soutien scolaire en centre socio-culturel, belle-mère, Technicienne de l’Intervention Sociale et Familiale auprès de familles en difficultés, bénévole auprès d’enfants vivant dans la rue ou en brousse au Bénin, éducatrice auprès d’enfants avec des troubles du comportement en ITEP, directrice de séjours pour des jeunes en situation de handicap, Nanny sur Central Park Avenue à New York, éducatrice en foyer d’urgence dans la protection de l’enfance ou éducatrice mobile auprès d’enfants avec des DYS (dyslexie, dyspraxie, et tant d’autres) dans des collèges.

Artiste et touche à tout dans l’âme,  j’ai papillonné dans les arts plastiques, j’ai chanté sur scène dans des groupes (reggae et soul), j’ai fait du théâtre d’improvisation, et beaucoup de danse.  J’aime la diversité.

La curiosité, qui n’est pas toujours un vilain défaut, m’a poussée en direction d’intérêts divers, qui influencent ma pratique professionnelle :

– Les réseaux sociaux et leurs influences

– La psychologie courant humaniste

– La Systémie

– L’éducation émotionnelle

– Les pédagogies alternatives et les apprentissages autonomes

– Les neurosciences dans l’éducation

– La communication bienveillante ou non violente

 

Lorsque je ne suis pas une geek assoiffée de livres, de conférences, de  documentaires et de réseaux sociaux, je pratique, pour m’évader, les danses de couple latines et africaines (Bachata, Salsa et Kizomba) et la relaxation.  J’aime aussi la bonne cuisine, l’autodérision, l’humour grinçant, les séries Netflix (en ce moment Orphean Black), ma famille, la vie en général et le positivisme. 

Je suis une hyperactive d’apparence très calme (si si ça existe).

Pourquoi ce blog ?

Une envie de partager des outils, des réflexions, des coups de cœur, et de témoigner du métier d’éducateur, pour le faire connaître.

Ce qui me porte, c’est d’explorer le potentiel positif des jeunes que j’accompagne, afin de les valoriser, pour leur redonner confiance en eux et en la relation aux autres. Les enfants sont notre avenir.

Je crois qu’au delà des actions, du visible, il est plus que nécessaire de revenir à l’analyse approfondie de nos pratiques , afin d’étudier et d’expérimenter des alternatives, d’innover et d’avancer avec notre temps (et non contre lui).

Je crois aussi qu’il est indispensable  de s’occuper de son propre enfant intérieur pour être mieux avec soi-même et donc mieux avec ceux que l’on accompagne.

C’est le « comment faire mieux plus tard » qui m’importe.  Je suis engagée et militante à ma manière, à travers cette vision et à travers ce blog.

Une éducation connectée ? Ça veut dire quoi ?

Cette vision de l’éducation peut paraître utopique, et loin de moi l’idée de cacher que tendre vers celle-ci au quotidien est difficile et prenant. Les réalités qui nous entourent (politiques, moyens alloués, contexte socio-culturel) nous compliquent la tâche, et nous essayons tant bien que mal de garder la tête hors de l’eau.

Néanmoins, seule cette éducation humaniste et bienveillante, qui aboutit à des relations plus apaisées et plus respectueuses, et à un travail social plus efficace, nous permettra d’essayer de préserver au mieux les générations futures. 

Une éducation  connectée aux émotions (de l’autre et des siennes), connectée à son environnement et connectée à la réalité sociétale. 

Pour me contacter : filin.isabelle@hotmail.fr

image