Moniteur Éducateur, les épreuves de sélection, la formation

Tu souhaites devenir Moniteur Éducateur \Monitrice Educatrice, ou tu hésites encore entre plusieurs métiers en Travail social, cet article s’adresse à toi.

Un Moniteur Éducateur, kécecééé, que faut-il faire pour entrer en formation, quelles sont les épreuves de sélection, qu’est ce qui t’attend en formation ? Comment acquérir un peu d’expérience avant la formation ? Où vas-tu travailler ensuite ? Educateur connecté va tout te dire.

Le Moniteur Educateur

Le Moniteur Educateur participe à l’action éducative, à l’animation et à l’organisation de la vie quotidienne de personnes en difficulté ou en situation de handicap, pour le développement de leurs capacités de socialisation, d’autonomie, d’intégration et d’insertion, en fonction de leur histoire et de leurs possibilités psychologiques, physiologiques, affectives, cognitives, sociales et culturelles.

Il élabore son intervention avec l’équipe de travail et son encadrement dans le cadre du projet institutionnel répondant à une commande sociale éducative exprimée par différents donneurs d’ordre et financeurs, en fonction de leurs champs de compétences : intervention individuelle (administrative ou judiciaire), collective ou territorialisée. Il intervient dans une démarche éthique qui contribue à créer les conditions pour que les enfants, adultes, familles et groupes avec lesquels ils travaillent aient les moyens d’être acteurs de leur développement et de renforcer les liens sociaux et les solidarités dans leurs lieux de vie.

Le Moniteur Educateur assure une relation éducative au sein d’espaces collectifs et favorise l’accès aux ressources de l’environnement (sportives, culturelles, citoyennes…). Il peut ainsi mettre en place et encadrer des médiations éducatives et des activités de soutien scolaire, d’insertion professionnelle ou de loisirs. Il veille à la qualité de l’animation des structures dans lesquelles les personnes vivent. Les actes de la vie quotidienne sont un support essentiel à son intervention. Il contribue, dans le cadre d’équipes pluri-professionnelles, à la mise en œuvre au quotidien de projets personnalisés ou adaptés auprès des personnes accompagnées. Grâce à sa connaissance des situations individuelles, il contribue à l’élaboration de ces projets personnalisés et participe au dispositif institutionnel.

Que faut-il faire pour entrer en formation ?

Tout d’abord, tu dois avoir 18 ans. Il n’y a pas de diplôme pré requis.

Il te faudra constituer un dossier d’inscription, retiré auprès d’un organisme de formation,  pour t’inscrire aux épreuves d’admissibilité à la formation (un concours d’entrée donc). En général, une lettre de motivation accompagne le dossier d’inscription. Cette lettre, suivant les organismes de formation, fait de 2 à 6 pages.

Dans cette lettre, tu parles de toi, de ton cheminement (ce qui t’a amené à découvrir le métier), de ton parcours, de ce qui t’a conduit à vouloir t’engager dans cette formation,  de tes expériences personnelles ou professionnelles dans le domaine (si tu en as), de pourquoi tu désires devenir Moniteur Éducateur.

Il n’y a pas de piège, de bonne réponse attendue, ou de mauvaise réponse.

A éviter quand même, maintenant et pour toujours : j’aime les enfants ou j’aime les « handicapés ». Quelques jurys taquins seraient susceptibles de te demander avec quelle sauce tu les préfères.

Il a également une possibilité de pouvoir parler dans cet écrit, pour ceux qui ont déjà exercé auprès de publics en difficultés, de projets mis en place, ou auxquels tu as participé.

Toute expérience est bonne à prendre : une personne de ta famille ou de ton entourage a peut-être vécu une situation de précarité ou de handicap, tu as fait de l’animation, tu as travaillé comme agent d’entretien dans une structure du médico-social, certains de tes proches sont éducateurs, tu as fait un petit stage ou des journées de découvertes dans le métier, tu as été parler à des éducateurs, tu as fait les portes ouvertes d’un organisme de formation, tu as déjà travaillé dans le secteur pendant l’été, ou depuis longtemps, sans forcément avoir le diplôme adapté etc.

Et si tu n’as aucune expérience (zéro, nada) dans le domaine, Educateur connecté t’encourage à expérimenter avant de te lancer et te dit comment faire, c’est tout de suite.

Acquérir une expérience dans le secteur, avant la formation

On ne sait pas vraiment si on aime la glace à la fraise lorsqu’on a jamais mangé.  Même si tu sais au plus profond de ton cœur que le métier t’appelle et te parle, tu vas goûter. Tu goûte la glace à la fraise et pi c’est tout !!

Il y a plusieurs moyens d’acquérir de l’ expérience ou d’entendre parler du métier d’éducateur :

    • La Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel (PMSMP), qui remplace l’EMT, depuis 2015.  Elle est de 1 mois maximum et permet de découvrir un métier ou de confirmer un projet professionnel. tu vas voir, pour cela, la mission locale, ou ton ami Paul Emploi. Pour plus d’infos tu cliques ici.
    • Les journées découvertes d’un métier, les salons de l’emploi, les portes ouvertes des organismes de formation.
    • Contacter un Moniteur Educateur sur Internet pour discuter avec lui, ou même aller voir un établissement du secteur pour demander à discuter avec des professionnels.
    • Le bénévolat : de nombreuses associations recherchent des accompagnants ou des animateurs pour des séjours à destinations d’enfants ou d’adultes en situation de handicap, voir sur des activités, tout au long de l’année.
    • L’animation, l’éducation populaire : faire des séjours de vacances adaptés (enfants ou adultes en situation de handicap, enfants avec des troubles du comportement, enfants issus de quartiers dits « sensibles » etc).
    • Les remplacements : certaines structures ou foyers embauchent des personnes sans diplômes, l’été, ou même sur des postes à longue durée, tentez votre chance.
    • Lire des livres ou magazines sur le sujet, quelques titres :

lien social (magazine)
Moniteur Educateur, un professionnel du quotidien
Être adulte éducateur, c’est….
Les corridors du quotidien
Parole d’éduc

  • Regarder des documentaires, des films sur le sujet

Quelques suggestions sur le handicap: Nationale 7, Yo tambien, Ombline, Forest Gump, Intouchables, Hasta la vista, Le huitième jour, Le scaphandre et le papillon.

Sur la protection de l’enfance : La tête haute, Jack, Mommy, Polisse, States of grace, Ombline.

  • T’abonner à mon blog : hé hé ben ouai en haut à droite

Le concours d’entrée en formation et ses épreuves d’admissibilité. 

Il y a deux épreuves d’admissibilité avant de pouvoir entrer en formation de Moniteur Educateur : une épreuve écrite et une épreuve orale.

Il faut sortir environ de 100 à 300 pepettes pour passer des épreuves d’admissibilité, selon les organismes de formation.

Tu es (généralement) exempté de passer l’épreuve écrite si tu as le BAC, ou l’un de ces diplômes:

Certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins de niveau IV
Diplôme d’État d’Aide Médico-Psychologique
Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale (ou mention complémentaire aide à domicile)
Diplôme d’ État d’Assistant Familial
Diplôme d’État de Technicien de l’Intervention Sociale et Familial
Epreuve DRASS de niveau III
Attention : l’épreuve écrite d’admissibilité est obligatoire pour tous dans certaines écoles.

L’épreuve d’admissibilité écrite, pour pouvoir entrer en formation

Pas de panique, c’est une épreuve qui ne nécessite pas d’avoir le bac, on ne te demandera donc pas de faire une dissertation de 8 pages. On cherche simplement à évaluer tes  capacités de compréhension, de communication et d’argumentation. Et à savoir si tu t’intéresse au monde qui t’entoure.

Suivant les organismes de formation, les écrits divergent, mais il est en général demandé de lire un texte, puis d’en dégager les idées fortes, de développer et d’argumenter une réflexion à partir d’une citation tirée du texte ou par exemple de choisir un texte parmi plusieurs sujets en lien avec l’actualité, et de donner son point de vue.

Cet écrit permettra d’apprécier ton niveau de formation générale, et revérifier que tu as les pré-requis de niveau V ( niveau brevet des collèges) pour accéder à la formation.

Tu trouveras en librairie des annales, des livres sur la formation de Moniteur Educateur, ou des livres sur la culture générale dans les métiers du social, pouvant te préparer à cet l’écrit.

Lorsque tu as eu 10 ou plus à l’écrit, tu peux passer l’épreuve orale.

L’épreuve d’admissibilité orale, pour pouvoir entrer en formation

Cette entretien se fait généralement avec des professionnels de l’éducation spécialisée, ainsi qu’avec un psychologue.

Voici les questions types auxquelles tu peux s’entraîner à répondre

Certaines paraissent évidentes, d’autres sont plus originales, pour d’autres tu vas te dire « ça se fait encore ça ? ». Ces questions ont toutes été entendues par des camarades de promotions, des collègues ou par moi-même :

  • Pouvez-vous vous présenter
  • Pouvez-vous me parler de votre parcours
  • Qu’est ce qui vous a donné envie de faire ce métier
  • Que font-vos parents
  • Dessinez-moi un arbre
  • Pourquoi voulez vous devenir Moniteur Educateur
  • Pourquoi devenir Moniteur Educateur et non Educateur Spécialisé, par exemple, ou Aide Medico-Psychologique
  • Avez vous lu le référentiel de compétences du Moniteur Educateur, qu’en avez vous retenu
  • Parlez moi d’une situation vécue en milieu professionnel
  • Quelles difficultés avez vous traversées en milieu professionnel, comment les avez vous surmontées
  • Avec quel public avez vous envie de travailler, pourquoi
  • Avec quel public n’avez vous pas envie de travailler, pourquoi
  • Quelles sont les valeurs les plus importantes pour vous
  • Parlez moi un peu de ce que vous faisiez à… (tel ou tel poste)
  • Comment voyez vous votre évolution de carrière
  • Citez moi vos trois principales qualités\ défauts

Si tu sais répondre à ces questions, tu es déjà bien préparé à l’entretien oral, tu as appris à parler de toi et c’est le plus important car le jury veut apprendre à te connaître, toi, tes motivations, ton ouverture d’esprit, ta capacité à travailler en équipe, ta connaissance du secteur.

D’autres épreuves d’admissibilité (pour organismes de formation vicieux créatifs)

Certains organismes de formation organisent des épreuves de groupe.

  • Le débat de groupe

Avec ou sans préparation. Le groupe débat. Il faut alors réussir à traiter le sujet  sans déplacer la question posée et réussir à s’imposer dans le groupe.

  • La réalisation collective (ou groupe à tâches)

Le candidat doit danser, chanter, dessiner, coller, mimer, jouer, etc. Il s’agit donc d’une épreuve de créativité… mais avant tout d’une épreuve de groupe.
Elle peut consister également en une mise en situation du groupe : un texte court est lu aux participants. Une situation leur est exposée et les candidats doivent apporter une solution ou prendre une décision. La situation proposée est liée au domaine social et éducatif.

Renseigne toi pour savoir quelles sont les épreuves d’admissibilité dans ta région.

La formation, ça coûte des soussous, qui est-ce qui paye ?

Il a deux moyens d’entrer en formation de Moniteur Educateur

  • Soit tu as eu la moyenne ou plus aux épreuves d’admissibilité et tu as trouvé un patron qui veut bien te prendre en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation.

Quelle chance ! Les places sont rares. Tu peux venir en formation sans passer par la case départ. Ton patron payera ta formation. Il restera les frais d’inscription à ta charge (et encore certains patrons trop sympa financent), c’est environ 600 euros par an.

  • Soit  tu n’as pas trouvé de patron, et tu attends patiemment les résultats du concours d’entrée et oh surprise, tu vois ton nom sur la liste des admis en formation.

Cela veut dire que tu vas pouvoir entrer en formation, et que celle ci sera financée par la région. En Alsace par exemple, entre 300 et 400 candidats passent le concours d’entrée pour environ 70 places en formation.

Si ton nom n’est pas sur la liste, patience, consulte la liste d’attente, si tu es dans les premiers, tu as de fortes chances d’y accéder quand même.

Sinon tu as encore jusqu’à la date d’entrée en formation pour trouver un patron.

  • Si tu n’as pas de patron, tu n’es pas sur la liste principale des admis, et trop loin sur la liste d’attente, passe ton tour, prends une carte chance et revient l’année prochaine.

Youpiii, je vais entrer en formation. Qu’est ce que je vais y apprendre ?

La formation de Moniteur Educateur est riche, on dit que lorsqu’on entre en formation d’éducateur, on se déconstruit pour tout reconstruire. Tes représentations, les clichés que tu peux avoir, tes idées sur la sanction, le handicap, l’autorité, la façon d’accompagner une personne, vont passer en zone de turbulence. Et tant mieux. Tu en ressortira, si tu es investi, forcément plus épanoui.

Pour devenir un super ME, tu devras valider 4 domaines de compétences. Je ne te parlerais pas des examens, tu n’en es pas encore là, chaque chose en son temps, je t’invite à ne pas trop te remplir la tête d’informations, pour l’instant.

Au niveau du contenu de formation, les cours sont variés : psychologie, développement de l’enfant et de l’adolescent, handicaps, addictions, connaissance des différentes structures, droit, éthique, dynamique de groupe, ateliers artistiques divers, travaux sur l’observation et l’écrit de rapports, communication non verbale, échanges avec des professionnels, analyse de pratique, cadres juridiques,  etc. La liste est longue.

Les échanges avec les intervenants, les professeurs, ou entre personnes de la promotion, et les travaux en petits groupes, sont nombreux.

Mon diplôme en poche, concrètement je bosse où ?

Te voici Moniteur Educateur

Il y a trois domaines où tu peux postuler (même si il y a toujours des exceptions selon les parcours de certains) :

    • L’Aide Sociale à l’Enfance : foyers de la protection de l’enfance, MECS (Maisons d’Enfants à Caractère Social), CER (Centre Educatifs Renforcé) CEF (Centre Educatif Fermé) etc.

Dans ce domaine, tu accompagnera des enfants fragilisées par des carences éducatives et affectives, avec des vécus et des situations parfois compliquées (carences lourdes, maltraitance psychologique, physique ou sexuelle), ainsi que des enfants avec des troubles du comportement (gestion de la frustration et des émotions difficiles, inhibition, hyperactivité, agressivité, violence…) qui sont les symptômes de leurs souffrances.  Tu travailleras en majorité en Internat, la semaine, le week-end, voir les nuits. Horaires de bureau, connait pas.

    • Le handicap : FAS (Foyer  d’Accueil Spécialisé), FAM (Foyer d’Accueil Médicalisé), IME (Institut Medico-Educatif ), IMP (Institut Médico Pédagogique), ITEP (Institut Thérapeutique, Educatif  et Pédagogique), Foyers d’accueil de jour ou d’hébergement, etc.

Dans ce domaine, tu accompagneras des adultes ou des enfants en situation de handicap, et les handicaps seront variés : déficience intellectuelle, maladie génétique, handicap physique, autisme, troubles du comportement, handicap psychique, troubles de l’apprentissage, trouble envahissant du développement…

  • L’insertion (on y retrouve des ME, mais ce secteur emploie en majorité des éducateurs spécialisés) : AEMO (Action Éducative en Milieu Ouvert), prévention spécialisée, centre de soins en addictologie, CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) etc.

Dans ce domaine, tu travailleras en milieu ouvert (c’est à dire auprès de familles ou d’enfants qui ne sont pas encore hébergés dans des structures) ou comme « éducateur de rue », ou en hébergement auprès de public en grande précarité (économique, sans logement, avec des problématiques d’addictions, des femmes victimes de violence…) etc.

Et je te dis merde pour les épreuves ! 

N’hésite pas à me contacter, je fais passer des entretiens oraux blancs sur skype (30 minutes), afin que tu puisses t’exercer et avoir quelques retours.

9 réflexions au sujet de « Moniteur Éducateur, les épreuves de sélection, la formation »

  1. Bravo super je suis une maman d un garçon de 18 ans intéressé par ce travail
    Mais hésitant car pas de bac il a peur que ce soit dur

    1. Bonjour il n’a pas besoin du baC pour faire moniteur éducateur. Si il a peur pour les ecrits et qu’il est motivé il pourra trouver des ressources pour l’aider (collègues de promo, tuteurs de stages, bénévoles relecteurs sur les réseaux sociaux etc) il n’y aura pas de souciS, d’autres sans BAC y sont passés. La motivation, bien se renseigner pour eviter les idees toutes faites et les desillusions (métier beau mais difficile) et la réflexion (remise en question), font le reste. Il peut m’écrire si il souhaite. Bon we :-)

  2. Bonjour !
    Je suis entrain de m’inscrire en prépa ME et je doit répondre à la question  » Quelle connaissances avez vous de la formation des travailleurs sociaux ? » je crois que je ne comprend pas bien le sens de la question, es ce que je doit dire ce que je sais de la prépas ou bien de la formation après le concours ?
    Merci d’avance ! :)

    1. Bonjour
      On te demande si tu as une idée de ce que tu vas apprendre en formation. Pour savoir si tu t’es renseignée, si tu as cherché. C’est quoi un ME, que sera t-il en capacité de faire ? Ton bonheur est sur google  » Moniteur éducateur référenciel domaines de competences ».

  3. Merci pour toutes ces informations, ça m’a bien aidé! Agréable à lire en plus. Je passe les oraux le 10 et le 23 janvier, croise les doigts!

  4. Merci beaucoup. Je croise les doigts pour ton concours alors !
    N’hésite pas à t’abonner pour recevoir les nouveaux articles lorsqu’ils paraissent :-)

  5. Je trouve cet article terriblement bien fait !!
    J’ai moi même passé mes oraux et je suis en attente des résultats, et ça m’aurait bien aidé si je l’avais lu avant, et surtout épargné de fouiller tout partout !!
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *